Forum sur l'oeuvre de Francis Cabrel

Pour discuter de ses albums, de sa carrière d'artiste...


    L'essentiel chez Francis Cabrel

    Partagez
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    L'essentiel chez Francis Cabrel

    Message par Mina le Lun 4 Juin 2007 - 12:10

    Marie-Christine Blais

    La Presse


    L'essentiel, pour un auteur-compositeur-interprète, c'est de faire des chansons et de les chanter, tout simplement.


    Francis Cabrel : atteindre l'essentiel



    C'est donc le titre retenu par Francis Cabrel pour sa nouvelle compilation L'essentiel 1977-2007, sa troisième en 30 ans de carrière.



    Q Comment a été conçu L'essentiel?



    R Je voulais que tous les disques soient représentés à peu près à part égale. Généralement, il y a deux ou trois chansons par album, plus quelques petites incartades hors album traditionnel enregistrées au fil des ans, comme le duo avec Mercedes Sosa (magnifique Vengo a ofrecer mi corazón) ou la chanson de Richard Desjardins (Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours). Je crois que ça reflète relativement bien tout ce qui m'est arrivé.

    Q Les chansons des différentes époques s'enchaînent très bien. Vous avez retenu les versions enregistrées sur disque, sauf exception, par exemple pour Samedi soir sur la terre, enregistrée en spectacle. Pourquoi?

    R Celle-là avait l'avantage d'être encore plus «dylannienne» que l'originale, avec un départ à l'harmonica. C'est peut-être plus pour les collectionneurs en fait, parce que, habituellement, ma version d'une chanson ne diffère pas beaucoup du disque à la scène. Mais celle-là était vraiment différente, prolongée, plus musclée aussi.



    Q Vous reprenez aussi Le gorille de George Brassens, dans une intéressante version très personnelle, avec des choeurs féminins et un orgue B-3. Pourquoi?



    R Si on ne la fait pas à notre manière, il n'y a pas beaucoup d'intérêt, mieux vaut écouter la version originale (rires). Cette chanson, c'est un sujet très grave tourné en dérision. Par un biais tout à fait inattendu, on passe d'un gorille que regardent des femmes dans un zoo pour arriver à un procès contre la peine de mort. C'est une chanson incroyablement originale de Brassens, qui date de 1954! Je lui ai mis, à ma manière, un petit air de renouveau, j'ai pris peut-être trop de liberté en retirant complètement le refrain?



    Q Non, pas du tout. Sur la compilation, vous avez également adapté en français Blue Eyes in The Rain, comme vous l'avez fait déjà avec des chansons de Dylan, Jackson Browne, etc. Qu'est-ce que les adaptations vous apportent?



    R On va dire que j'ai un petit défaut, et c'est que mes musiques partent toutes de ma culture anglo-saxonne. Alors, sur un phrasé anglais, je pose des phrases en français. C'est peut-être pour cela que les Québécois m'ont adopté un peu plus vite qu'ailleurs, j'avais un cousinage avec les Américains du Nord assez prononcé.



    Q On vous entend sur nos ondes actuellement grâce à deux duos: Pas question d'aventure avec Claude Dubois et La Promesse cassée avec Zachary Richard. Vous faites souvent des duos, est-ce pour le plaisir d'être simplement interprète?



    R Oui. Et j'aime bien sortir de ma solitude d'écrivain de chansons; rencontrer les autres, ça fait partie des petits privilèges supplémentaires. Pour ces deux chansons, c'est toutefois deux exercices différents. J'ai coécrit La Promesse cassée avec Zachary, c'est donc l'auteur-compositeur-interprète qui est en cause. Dans le cas de Pas question d'aventure, c'est vraiment un jeu d'interprète pur. La chanson est sublime et, techniquement, elle est très compliquée à faire.



    Q En terminant, la dernière fois que vous êtes venu au Québec (en janvier 2006), c'était pour parler du vin que vous produisez. Vos vignes vont-elles bien?



    R Hélas, il pleut depuis une quinzaine de jours. Si ça continue comme ça, ça ne va pas être une grande année C'est moi qui ai lancé le projet de vignoble, j'en parle donc de temps en temps. Mais vous savez, je ne suis jamais dans la vigne (rires)! C'est mon frère qui s'en occupe. Moi, j'ai trop mal aux reins et surtout trop mal aux mains à manier le sécateur longtemps. Moi, je joue de la guitare et lui, il est vigneron. Chacun son instrument!



    L'essentiel 1977-2007 sera en magasin mardi.




    source: http://www.cyberpresse.ca/article/20070603/CPARTS03/706020629/1017/CPARTS


    _________________
    Y a des moments tellement beaux
    Y a que le silence pour le dire
    avatar
    Ann
    Quelqu'un de l'intérieur
    Quelqu'un de l'intérieur

    Féminin
    Nombre de messages : 261
    Age : 55
    Date d'inscription : 21/11/2006

    Re: L'essentiel chez Francis Cabrel

    Message par Ann le Lun 4 Juin 2007 - 13:57

    Encore une belle entrevue, merci

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 9:30