Forum sur l'oeuvre de Francis Cabrel

Pour discuter de ses albums, de sa carrière d'artiste...


    Cyberpress 5/7/07

    Partagez
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    Cyberpress 5/7/07

    Message par Mina le Mer 11 Juil 2007 - 12:09

    Zachary Richard et Francis Cabrel: hommes de cause

    Daniel Lemay

    La Presse



    Ils ont en partage l'amour de la musique et des mots, la langue française et une fidélité inébranlable du public québécois. Ils arrivent au Festival de jazz avec des amis communs, dans un work in progress plein de promesses.

    Quand Zachary Richard a dressé «l'inventaire» des collègues français susceptibles de l'aider à monter SOS Musiciens à Paris, il s'est retrouvé avec une courte liste d'un seul nom: Francis Cabrel. L'opération consistait à amasser des fonds pour les musiciens louisianais qui parcouraient l'État, dévasté par les ouragans Katrina et Rita le 31 août 2005, pour aider à la réouverture des écoles.

    La rencontre de ces deux grands favoris du public québécois - cette «communauté» de coeur n'est sûrement pas étrangère à la chose - a mené entre autres à l'écriture commune de La Promesse cassée, une des pièces maîtresses du très dense Lumière dans le noir, le plus récent CD de Zachary Richard: Ici, c'est pitié de voir/L'aigle aux grandes ailes d'ivoire/Qui tourne et qui reconnaît plus son monde...

    Outre cette épouvantable catastrophe naturelle - mais néanmoins prévisible - , «Zac» avait trouvé inspiration dans les massacres au Rwanda (Ô Jésus) et dans les malheurs sans fin qui frappent le Liban. Et il y avait eu toutes ces morts, dont celle de son père, apôtre de la terre et du travail. Ainsi, avant les FrancoFolies de 2006, nous avions rencontré un homme secoué par la vie sans être défait, un homme en colère aussi.

    La scène joue-t-elle pour lui un rôle de catharsis? «J'ignore si le fait de me produire en spectacle m'aide à me libérer de ces poids, mais je sais que le temps atténue la douleur», nous disait le Louisianais hier, après la conférence de presse éclair donnée avec Francis Cabrel en vue de leur spectacle de demain.

    En ce 4 juillet, «fête de l'indépendance», on s'est bien sûr adressé à Zachary Richard l'Américain... «Quand, à l'étranger, j'entends notre hymne national, j'ai encore des frissons. Nous sommes un peuple capable mais, parfois, j'ai tellement honte de mon pays qui a été kidnappé par des idées affreuses depuis huit ans...»

    Puis, comme s'il sentait la lourdeur excessive de ses propos, il ajoute, souriant: «On va d'abord régler la question de la Nouvelle-Orléans; après, on va se tourner vers les États-Unis.

    Francis Cabrel, lui, se dit incapable d'écrire des «chansons de colère»: «Je peux mettre les choses en prose journalistique mais en vers, je n'y arrive pas». Ce qui ne l'empêche pas d'avoir ses colères, remarquez. Provoquées tantôt par le racisme - «Les Français ne sont plus très accueillants. Toutes ces reconduites à la frontière, je n'aime pas...» - tantôt par les sévices que l'homme inflige à son propre environnement.

    Homme de causes, Francis Cabrel? «Comme tout le monde j'envoie de l'argent quand je suis sollicité. Parfois, je m'implique plus directement - comme après les explosions de Toulouse (une quarantaine de morts, plus de 3000 blessés à l'Usine Azote de France en 2001). Mais, seul, personne ne peut faire quoi que ce soit: il faut une action collective.»

    Pour Cabrel, les ouragans ont «malheureusement» provoqué sa rencontre avec Zachary Richard... qui aurait eu lieu de toute façon. «Nous sommes des presque jumeaux, nous disait Francis Cabrel hier. Nous avons des musiciens en commun (dont Éric Sauviat, merveilleux guitariste qui rentait de France hier avec une nouvelle épouse québécoise, Mme Guylaine Lafleur), des goûts et un parcours semblables. On se ressemble aussi dans ce que l'on raconte.»

    Et Francis Cabrel jazz? Le Français avouera d'emblée ne connaître «aucun accord de jazz», mais il ne s'en est pas moins monté au fil des ans une discothèque de jazz qui comprend surtout des oeuvres de trios classiques piano-basse-batterie. Son pianiste préféré est Keith Jarrett, qui a donné ici pas plus tard que dimanche un concert de très haute tenue avec ses comparses Gary Peacock et Jack DeJohnette.

    Bon, l'Agenais était l'invité de son ami louisianais au dernier festival de La Nouvelle-Orléans, mais s'il avait vraiment à montrer un «passeport», ce serait celui du blues. «À 15 ans, j'écoutais des groupes comme Cream», le power trio qui a fait connaître Eric Clapton. Il cite aussi l'Irlandais Rory Gallagher (1948-1995) dont les bluesophiles québécois écoutent encore le Blueprint de 1973, Fleetwood Mac première époque. Et tous les porte-étendard du British Blues, «dont les Rolling Stones, qui nous ont fait découvrir les bluesmen noirs américains comme Willie Dixon, Muddy Waters, Robert Johnson».

    Et à quoi peuvent s'attendre les spectateurs de Wilfrid-Pelletier? «On va jouer de la guitare et on va s'échanger des chansons...» Francis Cabrel aime bien Jean Batailleur et Zachary Richard craque pour «la chanson qui parle de Charlie Patton», le bluesman du Delta à qui Cabrel réfère dans 100 ans de plus.

    À l'heure où vous lisez ces lignes, les «presque jumeaux» sont probablement à mettre la dernière main (et la première!) au programme de demain sur lequel Zachary Richard s'est montré, comme d'habitude, des plus discrets: «Faut venir voir...»

    Ouais, mais qui va chanter Crawfish?


    http://www.cyberpresse.ca/





    _________________
    Y a des moments tellement beaux
    Y a que le silence pour le dire
    avatar
    PretzelBug
    Quelqu'un de l'intérieur
    Quelqu'un de l'intérieur

    Féminin
    Nombre de messages : 225
    Age : 67
    Localisation : Maine, USA
    Date d'inscription : 12/10/2006

    Re: Cyberpress 5/7/07

    Message par PretzelBug le Jeu 12 Juil 2007 - 4:43

    lov merci2

    Invité
    Invité

    Re: Cyberpress 5/7/07

    Message par Invité le Jeu 12 Juil 2007 - 13:56

    Merci Mina

    Contenu sponsorisé

    Re: Cyberpress 5/7/07

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 20:20