Forum sur l'oeuvre de Francis Cabrel

Pour discuter de ses albums, de sa carrière d'artiste...


    A propos de l'album

    Partagez
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    A propos de l'album

    Message par Mina le Jeu 29 Juin 2006 - 23:16

    -Date de sortie: 1999

    -Pochette de l'album:



    -Les titres:

      Le monde est sourd
      Cent ans de plus
      Presque rien
      Le reste du temps
      Rien de nouveau
      Loin devant
      Depuis toujours
      Comme eux
      Hell nep avenue
      Hors-saison
      La belle Debbie
      Madame X
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    Re: A propos de l'album

    Message par Mina le Mer 30 Aoû 2006 - 22:28

    Francis Cabrel
    Le chant du retour


    30/03/1999 -
    Père de famille, retiré sur ses terres d'Astaffort, Francis Cabrel signe un retour coulé dans le classicisme avec Hors-saison, son premier album studio en cinq ans.

    Pour l'amateur, un disque de Francis Cabrel se déguste, se savoure, puis se digère lentement. Il faut dire que l'artisan, après deux lustres de vie parisienne, vit depuis maintenant treize ans à l'heure provinciale, loin de la fureur des cités ou du show-biz. Hors-Saison qui sort aujourd'hui chez Columbia (distribution Sony Music), est son deuxième album studio de la décennie. Le quinquennat semble même être devenu le rythme de croisière du poète d'Astaffort : Sarbacane en 1989, Samedi soir sur la terre en 1994, Hors-Saison en 1999.

    Dédiée à la figure tutélaire Robert Johnson, cette collection de 12 nouvelles chansons emprunte beaucoup au blues, par sa mélancolie parfois monotone comme par son aspect dépouillé. Enregistré et mixé à Paris, Hors-saison, entièrement acoustique, s'interdit de la sorte la moindre touche électrique, à contre-courant de titres comme Encore et encore ou Sarbacane.

    Produit par Gérard Bikialo, l'ouvrage ne réserve strictement aucune surprise. Francis Cabrel, 46 ans, taille toujours dans le même bois. Plus prompt à maintenir groupé un immense cheptel de fans (près de 3 millions de Samedi soir sur la terre vendus, 1,7 million de Sarbacane...) qu'à rameuter de nouveaux adeptes, le Cabrel 99 ne souffre en tous cas pas d'une quelconque panne d'inspiration ou d'un déficit qualitatif. Pétri comme le bon pain, Hors-saison ravira à coup sûr tous ceux qui suivent l'artiste depuis de nombreuses années. Les autres continueront de penser que ses chansons sont un éternel recommencement…

    Entourant Francis Cabrel depuis Sarbacane, Manu Katché (batterie), Bernard Paganotti (basse) et Gérard Bikialo (production et claviers) rempilent, embarquant dans leur entreprise le guitariste Denys Lable, le percussionniste Denis Benarrosh, l'accordéoniste Jean-Louis Roques et un quatuor de choristes (Debbie Davis, Anne Calvert, Angie Cazeaux-Berthias, Roger Secco).

    Intemporel, puisant son essence dans les sentiments humains plus que dans l'actualité immédiate, Hors-saison aurait très bien pu s'intituler Hors du temps. Rien de nouveau en somme, comme le chante d'ailleurs sur ce disque le créateur de Je l'aime à mourir. Ouvrant l'album, Le monde est sourd résonne comme une complainte dénonçant le sort de l'enfant qui "pour cinq francs la semaine/Vient broder des survêts/Pour l'homme blanc qui golfe en voiturette" comme les "tricheurs à la tribune/Menteurs amassant la fortune", avant le retour à la langueur du quotidien et aux sentiments généraux. L'amour éternel, qui résiste à l'usure du temps et aux aléas de l'existence, inspire Comme eux, une chanson où plane en pointillé l'exemple parental. Mes parents ont vécu comme ça, explique Francis Cabrel, dans une interview accordée à la presse. "Je vis comme ça, et c'est une idée qui me plaît. La quotidienneté des choses. A l'ancienne !".

    Dans le registre des grands sentiments, l'adaptation de I've been lovin'you for too long d'Otis Redding, Depuis toujours, rime bien sûr avec chanson d'amour... Pour le reste, Madame X traque le fait divers social ("Madame X et ses enfants/Tout l'hiver sans chauffage/Caravane pour des gens/Même pas du voyage"). A l'inverse, Le reste du temps respire un bonheur tranquille vécu dans une bulle d'indifférence ("Pendant que le monde bavarde/A rien d'important/On pourrait dormir sous les arbres/Le reste du temps"). Dans un même genre antinomique, Cent ans de plus invoque les légendes du blues (Charlie Patton, Son House, Robert Johnson...), tandis que La belle Debbie s'amuse des allitérations ("La belle Debbie, debout d'un bond/Au tout début me bouda"). Pour le décor, Hors-saison, au piano, restitue "cette ambiance des petites stations balnéaires du Sud Ouest désertées", aux dires de son auteur. Toujours plus au sud, Loin devant s'adresse à l'Algérie, "un pays cousin auquel je me sens relié".

    Il faudra s'y faire : on n'a pas fini d'entendre Francis Cabrel sur les ondes en 1999. Les anciennes chansons s'échappent à nouveau des transistors, à la faveur du nouveau single, Presque rien, déjà très programmé. En avril et mai, l'appel des plateaux de télévision ramènera pour un temps dans le chaudron parisien cet amoureux de la campagne et des espaces dégagés. En attendant un possible retour à la scène. "Et ça continue, encore et encore"...

    Gilles Rio

    http://194.117.210.41/musiquefr/articles/060/article_13993.asp
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    Re: A propos de l'album

    Message par Mina le Jeu 23 Nov 2006 - 16:19

      Francis Cabrel : Guitares, chant

      Bernard Paganotti : Basse

      Manu Katché : Batterie

      Gérard Bikialo : Claviers

      Denys Lable : Guitares

      Denis Benarrosch : Percussions

      Anne Calvert : Choeurs

      Debbie Davis : Choeurs

      Roger Secco : Choeurs

      Angie Carzeaup-Berthias : Choeurs

      Thierry Rocques : Accordéon


    _________________
    Y a des moments tellement beaux
    Y a que le silence pour le dire

    hre mgbye
    Fragile
    Fragile

    Nombre de messages : 20
    Age : 110
    Localisation : Au bord de l'autoroute quand le soir descend
    Date d'inscription : 03/01/2007

    Re: A propos de l'album

    Message par hre mgbye le Dim 14 Jan 2007 - 0:38

    Un album que j'assimile à une sorte de voyage intérieur, une volonté de s'échapper du monde un moment, de se mettre justement "hors saison", hors du quotidien qui va mal. Cabrel nous prend par la main pour nous rappeller que si le monde ne va pas bien, il ne faut pas perdre l'espoir. Suivons le guide

    Rappel de titres : le monde va mal ("le monde est sourd") même si de la misère peuvent naître de grandes choses... à la longue ("cent ans de plus"). Pour se protéger, Cabrel préconise le repli sur soi ("presque rien" / "le reste du temps" / "rien de nouveau", trois hymnes au cocooning face à un monde qu'on ne comprend plus), la contemplation ("loin devant"), l'amour (très fusionnel, aussi, de "depuis toujours" voir de "comme eux") voir se retirer du monde et de ses agressions dans une station balnéaire "hors saison", où finalement on n'est pas si mal à regarder la mer et les avenues désertes... Echo de "cent ans de plus", "Hell Nep Avenue" garde le thème de ce blues, dans tous les sens du terme, qui nourrit la musique quand elle oublie de n'être qu'un pur divertissement pour devenir un moyen de soulager les douleurs. Mais après un bel exercice de pure virtuosité, tout en alitérations ("la belle Debbie") l'heure du retour à la triste réalité revient : des gens meurent de froid dans nos villes (Madame X.), et le monde reste sourd...

    Un album curieusement schyzophrène, qui d'un côté s'ouvre et se ferme sur un constat implacable et entre les deux proposent dix chansons dont le message principal est : face à cette injustice, cette violence, le mieux est de se trouver un petit coin tranquille (Astaffort, par exemple) avec la femme aimée, ses enfants, et quelques amis, et de vivre heureux à l'écart du monde...

    Bref le genre de truc qui ne va pas aider à casser l'image de "grand-mère à moustaches" répétant "c'était mieux avaint" comme dans les Guignos de l'info !

    Musicalement, l'album creuse la veine de "Samedi soir sur la terre", et est à mon avis un petit cran en dessous. Je me suis personnellement fait un CD avec les meilleurs morceaux (à mon avis) des deux, et ils vont si bien ensemble que ça aurait pû faire un seul album
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    Re: A propos de l'album

    Message par Mina le Dim 14 Jan 2007 - 13:08

    waw yaah yaah

    merci2 Hre , j'adore ce que tu écris :super:

    t'as tout dit
    perfe


    _________________
    Y a des moments tellement beaux
    Y a que le silence pour le dire
    avatar
    marina
    Co-Administratrice
    Co-Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2570
    Age : 33
    Localisation : Quelque part, entre ailleurs et ici...
    Date d'inscription : 26/09/2006

    Re: A propos de l'album

    Message par marina le Dim 14 Jan 2007 - 14:15

    J'aime beaucoup ton analyse Hre, je la trouve très pertinente, et surtout elle résume bien pourquoi j'aime autant Cabrel...
    D'où l'importance de se trouver un "petit coin tranquille"... Je vous mets en photo le mien, d'endroit tranquille, Hre, il devrait te rappeler des souvenirs...



    Par curiosité, quels titres as-tu assemblé ensemble ?


    _________________
    Mon site sur Caroline Quine (série Alice-Nancy Drew):
    http://www.carolinequine.com/
    avatar
    Mina
    Admin
    Admin

    Féminin
    Nombre de messages : 5993
    Age : 32
    Localisation : Alger
    Date d'inscription : 11/06/2006

    Re: A propos de l'album

    Message par Mina le Dim 14 Jan 2007 - 14:18

    lov lov lov lov

    ça fait rêver ton endroit tranquille danse
    c'est paradisiaque
    :coeur:


    _________________
    Y a des moments tellement beaux
    Y a que le silence pour le dire

    hre mgbye
    Fragile
    Fragile

    Nombre de messages : 20
    Age : 110
    Localisation : Au bord de l'autoroute quand le soir descend
    Date d'inscription : 03/01/2007

    Re: A propos de l'album

    Message par hre mgbye le Dim 14 Jan 2007 - 16:04

    alors ma compilation de Cabrel de cette époque :

    la corrida - cent ans de plus - quand j'aime une fois j'aime pour toujours (la version solo) - presque rien - samedi soir sur la terre - le reste du temps - je t'aimais je t'aime je t'aimerai - depuis toujours - prisonnier de l'inutile - les passantes - siffler sur la coline - hell nep avenue - octobre - hors saison - tôt ou tard s'en aller - madame X.

    5 titres de "samedi soir sur la terre" (la moitié)
    7 de "hors saison" (un peu plus de la moitié, donc)
    4 reprises

    Invité
    Invité

    Re: A propos de l'album

    Message par Invité le Mar 16 Jan 2007 - 23:23

    metal quelle compil

    Contenu sponsorisé

    Re: A propos de l'album

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017 - 6:34